Langue

Devise

Découvrez nos villas

Tout savoir sur les marais salants de l'île de Ré

Rédigé le : 16 Août 2019

Produit typique des régions littorales, le sel n’échappe pas à la règle à l’île de Ré. L’île est couverte de près de 400 hectares de marais salants et ceux-ci font partie intégrante de l’histoire, des traditions et des paysages de l’île. Aujourd’hui, les plus gros producteurs mondiaux n’ont rien à envier à l’île de Ré, mais la production de sel de celle-ci n’en est pas moins négligeable.

Partez à la découverte de la saliculture à l’île de Ré lors de votre séjour et apprenez tous les secrets d’une culture pluriséculaire.

Plus de 500 ans de savoir-faire

Plus de 500 ans de savoir-faire

L’histoire des marais-salants a débuté au XIIe siècle, mais leur réelle exploitation a débuté au XVe siècle.
En effet, au Moyen-Âge, l’île de Ré n’est en réalité qu’une succession d’îlots dont les plus grands sont ceux qui abritent Ars-en-Ré et Loix aujourd’hui. Au fur et à mesure des dépôts d’argile amenés par la marée, les différents îlots se sont attachés entre eux et ont constitué l’île telle qu’on la connaît aujourd’hui.

A cette période, des levées sont construites afin de protéger les lieux des grandes marées. Rapidement, on s’aperçoit qu’il est possible de faire quelque chose de cette eau salée qui s’accumule et c’est ainsi que naissent les marais. 

La production de sel se développe au cours des siècles, jusqu’au XIXe siècle, où elle atteint son apogée. Les marais salants recouvrent alors 18% de la surface de l’île et ce sont 30 000 tonnes de sel qui sont produites chaque année. 

Par la suite, la production a décliné en raison de l’assèchement des marais dûe au manque d’entretien et de la concurrence de la production industrielle. Elle a repris progressivement avec la mise en place d’une coopérative saunière dans les années 1940 et aujourd’hui, ce sont 90 sauniers qui travaillent en été, pour produire jusqu’à 10 000 tonnes de sel chaque année.

Comment le marais salant fonctionne-t-il ?

Comment le marais salant fonctionne-t-il ?

Le fonctionnement de ces grandes étendues d’eau salée divisée en bassins peut paraître obscur aux non-initiés. Voici une rapide explication du fonctionnement des marais salants.

Le but des différents bassins est de favoriser l’évaporation naturelle de l’eau de mer le long du circuit hydraulique. A la fin, on obtient une eau saturée en sel, qui cristallise. C’est à ce moment qu’il peut être récolté.

Ainsi, les récoltes de sel sont largement dépendantes de la météo : la moindre averse peut ruiner toute une récolte. Celles-ci ont donc lieu essentiellement entre juin et septembre, lorsque la météo est la plus clémente.

La faune et la flore des marais salants

La faune et la flore des marais salants

En raison du caractère particulier de son environnement, le marais salant abrite un écosystème très spécifique, qui aime vivre entre terre et mer.

Les marais salants hébergent plus de 300 espèces d’oiseaux, qui trouvent leur bonheur pour se nourrir sur place, car s’y trouvent plusieurs petits crustacés, des alevins, des vers ou encore des mollusques. Parmi les plus connus, vous pourrez admirer aigrettes garzette, tadornes de Belo, échasses blanches ou encore gorges-bleues à miroir. 

La salicorne est probablement la représentante la plus connue de la faune des marais salant. C’est une plante grasse, qui est consommée comme un condiment ou bien un légume, cuite ou en salade. Vous pouvez en trouver sur le marché, dans des bocaux.

Le sel de l’île de Ré

Le sel de l’île de Ré

Au moment où les marais salants se développent sur l’île de Ré, le sel est très prisé. Cet “or blanc” est sujet à un impôt, la gabelle : en effet, c’est considéré comme un produit de première nécessité puisqu’il servait à nourrir le bétail et à conserver les aliments. 

Ainsi, le transport de la production n’est pas aisé, tous les axes commerciaux étant complexifiés en raison de la gabelle. La production est essentiellement envoyée dans le Sud-Ouest où le monopole de l’Etat sur le sel a été racheté, ce qui permet de diminuer le prix des taxes. La production part également en direction de l’Europe du Nord : en Allemagne, aux Pays-Bas, au Danemark et en Norvège.

Le sel est transporté par voie maritime, dans des navires appelés “allèges”, puis acheminé par la voie fluviale. A la fin du XIXe siècle, en 1898, une voie ferrée est construite afin d’acheminer plus facilement le sel à travers la France.

Où acheter du sel ?

Vos achats peuvent être réalisés sur les marchés de l’île ou bien directement auprès des sauniers, sur les marais salants. Comptez 1,5€ / kg de gros sel, 16€ / kg de fleur de sel et 18 € / kg de sel aromatisé.

Envie d’en voir plus ?

Envie d’en voir plus ?

Curieux ? Visitez l’écomusée du marais salants pour en découvrir un peu plus sur l’histoire de la saliculture, le savoir-faire, les outils et les techniques des sauniers. L’entrée coûte 5,5€ par personne.

Pour une visite gourmande, rendez-vous sur le Port des Salines. On vous proposera salicornes, fruits de mer et caramels. De quoi se régaler !


>>> Découvrez tous nos logements de luxe sur l’île de Ré